LE MOT DU PRÉSIDENT

Thierry Pourquier

 

 

 

 

Chers collègues,

 

Juste avant le début de la crise sanitaire, nous avions préparé la lettre numéro 5, dont la diffusion a été suspendue.

Comme les thèmes abordés sont toujours d’actualité, comme l’action des AFIP a été déterminante pour surmonter cette crise, nous avons décidé de la publier dans son intégralité, avec quelques aménagements prenant en compte l’aspect informatique du Contrat d’objectifs et de moyens.

Nous y avons ajouté des informations sur la mise en place des emplois de direction à la DGFIP.

Pour rappel, par lettre en date du 29 octobre 2019, la DG avait proposé d’échanger sur les conséquences de la loi portant transformation de la fonction publique, s’agissant notamment de la possibilité de nommer des personnes n’ayant pas la qualité de fonctionnaire sur des emplois de direction d’une part, sur le futur statut d’emploi des AFIP d’autre part.

Lors d’une première rencontre le 20 novembre 2019 avec M. TANGUY, une présentation globale des textes à venir a précédé un échange très dense sur leurs conséquences à très court terme pour le corps des AFIP.

Par courrier du 26 novembre 2019, puis lors d’une réunion présidée par M. MAGNANT le 20 décembre 2019, j’ai informé le DG des vives réactions de l’ADAFIP à ces annonces et projets. Jugées comme « véritables déflagrations », elles remettent en cause fondamentalement la gestion de la carrière des membres du corps des AFIP. Je demandais une véritable concertation en associant les organisations syndicales représentant le corps.

Vous trouverez dans le n°5 de LADAFIP la lettre adressée au DG ce 22 juillet. La CAP1 du 31 juillet a apporté quelques réponses aux questions posées. Mais quand la DG se décidera-t-elle à communiquer ?

Un dernier mot : félicitations à Valérie Michel-Moreaux, DDFIP de la Haute-Loire, qui vient d’être nommée Préfète de l’Aveyron. Une « première » réconfortante, que ce soit à titre personnel ou sur la notion de réciprocité.

Bien sincèrement à vous

Thierry POURQUIER

Président de l'ADAFiP

 

Votre avis nous intéresse

Code de sécurité
Rafraîchir